Pour leur planète

Pollution des sols, de l’air, des rivières, des nappes phréatiques que nous buvons…

96% des rivières françaises polluées par les pesticides

Impacts des pesticides sur la bio diversité du sol, des insectes pollinisateurs…Selon une récente étude commandée par l’ONU,

40% des pollinisateurs sont en danger d’extinction…

On en est à chiffrer le coût économique de la disparition des abeilles… c’est la planète qu’on veut laisser à nos enfants ?

Le plus absurde dans cette course au pesticides, c’est que si l’on prend en compte tous ces impacts sanitaires et environnementaux, les pesticides ne sont pas rentables. C’est ce que montre une vaste étude sur les externalités négatives liées à leur usage, menée par deux chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Selon eux, aux Etats-Unis au début des années 1990, ils rapportaient environ 27 milliards de dollars par an à l’économie américaine, mais pesaient pour au moins 40 milliards de dollars… En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/22/tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-les-pesticides_4887437_3244.html#Lf7dVr5b9gY0YzEp.99

Voici la synthèse d’une étude commandée par le ministère de l’agriculture, réalisée par l’ITAB et l’INRA. Méta étude sur 280 recherches en Novembre 2016

C’est la raison pour laquelle le bio est une question de politique publique pour l’intérêt commun et en particulier ceux de nos enfants.

Signez la pétition pour moins de pesticides dans l’assiette de nos enfants.